Quelles évolutions à venir dans le paysage du Cloud Computing ?

Publié par | septembre 16, 2016 | Tendances RH | No Comments

Le marché du Cloud, qui rassemble tous les logiciels, applications ou services hébergés à distance et accessibles en ligne, est valorisé en 2016 à presque 6 milliards d’euros en France.

Il est aisé de comprendre pourquoi toutes les entreprises, éditrices, intégratrices ou bien clientes se tournent vers ce nouveau mode de fonctionnement puisqu’il apporte de nombreux avantages.

Les avantages du Cloud

Le Cloud, en permettant aux entreprise d’accéder à distance et à tout moment à  leurs applications, logiciels ou encore services en ligne, facilite la digitalisation. Plus réactives, plus modernes, surfant sur des outils performants et agiles, les services des entreprises depuis le marketing jusqu’à la finance en passant par les RH, sont plus efficaces.
En effet, les solutions Cloud sont plus souples, plus modernes, leurs interfaces étant user friendly. Elles sont accessibles de manière sécurisée par un identifiant et un mot de passe pour la plupart d’entre elles et s’interconnectent avec d’autres solutions complémentaires via des API (Interfaces de Programmation). Accessible via une simple connexion internet, une solution cloud ne nécessite aucune installation informatique ce qui permet à l’entreprise de s’affranchir d’un certain nombre de coûts liés à la maintenance et l’évolution de la solution.
Les entreprises ne sautant pas le pas du Cloud, redoutant une sécurité moins garantie que les solutions On Premise, en pâtissent, étant moins réactives et utilisant des outils parfois obsolètes.

Un marché qui n’en finit pas de croitre

Alors qu’en 2007, le marché du Cloud commençait son ascension fulgurante en affichant un poids d’à peine 1 milliard d’euros en France, il en pèse près de 6 milliards aujourd’hui, soit une croissance de plus de  80 %, en faisant un des segments de marché de l’informatique les plus puissants en France.  Selon une étude de Markess, la croissance à 2 chiffres est encore prévue jusqu’en 2018.

cloud computing tendance

L’engagement d’HR Path

En affirmant sa volonté de s’ancrer sur le marché du Cloud, HR Path, depuis de nombreuses années, entreprend des partenariats solides avec les éditeurs de logiciels RH dans le Cloud.

Coté gestion des talents, HR Path, premier intégrateur en France SAP HCM, est expert privilégié de SAP SuccessFactors, qui permet de gérer les talents depuis le recrutement jusqu’au suivi de carrière en passant par la rémunération, la formation ou encore la performance. Et son engagement auprès de la solution ne cesse de s’accroître avec l’intégration toute récente de Cinéthic, également intégrateur reconnu de SuccessFactors, faisant grandir encore un peu plus ses équipes de consultants.

Le groupe HR Path conduit aussi des projets sur la solution Talentsoft, application cloud de gestion des talents. L’application se compose de plusieurs modules sélectionnables et paramétrables en fonction des besoins du client. Aujourd’hui, la solution Talentsoft couvre six domaines fonctionnels : recrutement, GPEC, rémunération, formation, revue des talents et évaluation. Equipée d’une interface personnalisable, l’application permet à chaque client de conserver son identité visuelle de manière à avoir un outil à l’apparence corporate.

Coté Oracle, HR Path est le partenaire privilégié d’Oracle en matière de ressources Humaines. La solution, Oracle HCM Cloud totalement en mode Cloud permet de gérer la paie, la gestion administrative, l’évaluation de la performance, le recrutement, ou encore la formation.

Par ailleurs, lui-même éditeur de solutions de gestion RH, HR Path a fait très vite le choix de proposer une alternative Cloud pour ses deux solutions : BiHRdy, outils d’analytique RH et Pandore, SIRH.

Plus largement, HR Path accompagne les DRH dans le cadre d’une sélection et d’un déploiement d’une solution Talent en mode SaaS (alignement des process, configuration et déploiement) en s’appuyant sur l’expertise du groupe qui capitalise la compétence sur toutes les solutions majeures.