Contact Us
+33 (0) 153 622 214

Search here:

Journée internationale des droits des femmes 2021 : L’ONU souhaite célébrer le rôle considérable des femmes et des filles du monde entier durant la pandémie de Covid-19

Home > Actualités RH  > Journée internationale des droits des femmes 2021 : L’ONU souhaite célébrer le rôle considérable des femmes et des filles du monde entier durant la pandémie de Covid-19

La Journée internationale des droits des femmes est célébrée le 8 mars dans le monde entier. C’est un temps fort pour la défense des droits des femmes : une journée de rassemblement, d’engagements et de progrès qu’il convient d’encourager et de poursuivre tant l’égalité hommes-femmes est stratégique et importante.

Cette année, l’ONU a choisi pour thème le « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ». L’ONU souhaite célébrer le rôle considérable des femmes et des filles du monde entier durant la pandémie de Covid-19 dans le domaine de la santé (personnel soignant, services liés à la santé), dans le domaine de l’innovation et dans l’espace public.  Mais qu’en est-il côté chiffre ?

Aujourd’hui, les femmes représentent 22% des effectifs dans les Comités Exécutifs des entreprises du SBF120 au 4 mars 2021. Après l’augmentation soutenue constatée entre 2017 et 2019, ce résultat augmente peu (+1 point) par rapport à l’année dernière. La féminisation des instances dirigeantes semble ralentir.

 

Des métiers féminisés aux avant-postes de la crise sanitaire

  • 83% des métiers d’aide aux personnes et métiers de la propreté sont occupés par des femmes
  • 67% des enseignants sont des femmes
  • 77,3% des effectifs médicaux et non médicaux à l’hôpital sont également des femmes
  • Enfin, les postes établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont eux aussi majoritairement occupés par des femmes (87,4%)

 

Un temps consacré aux tâches domestiques plus élevé chez les femmes

Le COVID-19 a accentué les inégalités concernant la garde des enfants provoquant un départ plus massif des femmes du marché de l’emploi durant la pandémie. Plus cette situation dure, plus les femmes quitteront définitivement le marché du travail avec un impact sur les progrès en matière d’égalité des sexes ainsi que sur la croissance économique

En moyenne et ce pendant la crise sanitaire, le temps occupé par les femmes pour les tâches domestiques était de 2h34 contre 2h10 pour les hommes.

Parmi un échantillon de femmes interrogées, actuellement en couple avec un ou des enfants de 6 à 17 ans au sein du foyer, 56% d’entre elles déclarent s’occuper le plus souvent de l’aide au devoir. Avant le début de la pandémie, les femmes passaient en moyenne hebdomadaire six heures de plus que les hommes à s’occuper des enfants sans contrepartie financière (selon une étude d’ONU Femmes). Or, ce chiffre a encore augmenté avec la crise : les femmes passent désormais 7,7 heures de plus par semaine que les hommes à s’occuper des enfants, soit 31,5 heures par semaine soit l’équivalent d’un deuxième travail à plein temps.

 

La place des femmes dans la transmission de l’information

Le nombre de femmes expertes à l’antenne a chuté pendant la crise sanitaire. Bien que le nombre de femmes expertes ait augmenté (38% en 2019 contre 20% en 2020), la part des femmes à l’antenne de mars à mai 2020 est restée identique aux chiffres de 2019 (41%).

Bien que les femmes soient aujourd’hui plus présentes au sein des fonctions médiatiques, elles restent encore minoritaires et représentent notamment 33% seulement des invités politiques.

 

Source : www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr