Contact Us
+33 (0) 153 622 214

Search here:

La fonction RH face aux évolutions technologiques

Home > Actualités RH  > La fonction RH face aux évolutions technologiques

Les métiers des ressources humaines se sont transformés au cours des dernières décennies : non seulement les missions attribuées à la fonction RH ont évolué mais les manières de travailler ont également été transformées. Les jeunes diplômés intégrant aujourd’hui le monde de l’entreprise devront, dans les prochaines années, introduire de nouvelles méthodes de travail qui auront un impact significatif sur les métiers RH.

Nous nous proposons d’étudier ces évolutions technologiques et les applications qu’elles pourraient avoir sur le monde des Ressources Humaines.

 

L’automatisation et la robotisation des tâches au service de l’efficacité

De nombreuses études mettent en exergue la tendance à l’automatisation que pourrait connaître la fonction RH dans les prochaines années. Ainsi, 71% des DRH interrogés au cours d’une étude estiment que la Gestion Administrative sera bientôt automatisée et 45% que la paye sera automatisée dans les prochaines années. Dans une autre étude, le World Economic Forum estime que près de 40% des tâches manuelles réalisées aujourd’hui par des humains seraient automatisables au cours de la prochaine décennie.

La robotisation, qui consiste à remplacer le travail humain par un travail mécanisé, n’est pas nouveau en soit. Par exemple, le « chatbot » pourrait avoir une application beaucoup plus large et étendue qu’aujourd’hui. Sur le même principe, il s’agirait d’utiliser dans certains cas l’intelligence artificielle à la place de l’humain pour effectuer des tâches répétitives et demandant peu de créativité afin de permettre aux humains de s’atteler à des tâches à plus forte valeur ajoutée, demandant des prises de décision, de la coordination et de la créativité.

Certaines entreprises vont même jusqu’à automatiser une partie du process de recrutement, notamment la préqualification téléphonique des candidats, préalable à la rencontre des candidats par les recruteurs.

L’enjeu est non seulement d’améliorer l’efficacité et la productivité de la fonction RH mais également d’améliorer le service rendu aux différents interlocuteurs de l’entreprise en leur apportant des informations en temps réel.

La fonction RH devrait donc poursuivre sa mutation en concentrant ses efforts sur les tâches qu’on ne peut que difficilement automatiser : le développement RH au sens large, le recrutement des talents, la gestion de la mobilité, la gestion des compétences et les relations sociales.

 

La réalité virtuelle, outil d’évaluation, de formation et de recrutement

Parmi les évolutions technologiques qui pourront influencer dans les prochaines années le monde du travail en général et la fonction RH en particulier, la réalité augmentée pourrait avoir un impact majeur.

Cette « Gamification », qui consiste à utiliser des approches ludiques dans le monde professionnel, pourrait constituer une réelle opportunité de promouvoir des métiers lors de salons de recrutement ou pour offrir une expérience unique aux nouveaux arrivants et leur faire découvrir l’entreprise et ses activités. Elle pourrait également constituer un moyen d’immerger les candidats dans l’environnement de l’entreprise, leur permettre d’appréhender leur futur espace de travail, leurs futurs collègues, l’environnement de l’entreprise et d’évaluer leur motivation et leur capacité d’intégration au sein de l’entreprise. A contrario, elle serait également un nouveau moyen pour les candidats d’orienter leur choix d’entreprise.

La réalité virtuelle pourrait également être appliquée dans le domaine de la formation ou du management avec des activités de cohésion d’équipe réunissant des collègues aux quatre coins du monde…les applications en sont donc nombreuses et pourraient s’étendre à tous les domaines de l’entreprise.

 

La blockchain comme référentiel des parcours de carrière

La technologie Blockchain, reposant sur la publication de données vérifiables par tous, pourrait trouver une application dans le domaine du développement RH et plus précisément dans les domaines de la formation et du recrutement avec la sécurisation des données liées aux diplômes, aux certifications et plus généralement aux parcours de carrière afin d’en optimiser la gestion.

La fonction RH de demain sera donc recentrée sur ses tâches stratégiques et elle devra s’appuyer sur les évolutions technologiques pour s’adapter aux nouvelles attentes des collaborateurs.

 

Ces évolutions de la fonction devraient in fine être au service de l’entreprise, permettre d’améliorer le service rendu à ses différents interlocuteurs et permettre d’obtenir l’engagement des personnes dont l’entreprise a tant besoin pour réussir.

Un des enjeux pour les acteurs RH sera donc d’être moteur dans ces évolution technologiques, d’accompagner ces changements et de faire en sorte qu’ils soient acceptés par les salariés et portés par les managers.

Une problématique se posera donc à la fonction RH dans les prochaines années : comment intégrer ces évolutions technologiques tout en conservant une approche humaine des process ?