Contact Us
+33 (0) 153 622 214

Search here:

L’intelligence artificielle appliquée aux RH

Home > Actualités RH  > L’intelligence artificielle appliquée aux RH

Les innovations de ces 50 dernières années n’ont pas cessé de nous surprendre, redessinant notre façon de faire, d’agir et de penser. L’apparition des mass media, de l’informatique et du digital au début du 21ème siècle font partie de ces innovations majeures.

Mais une autre est en train de s’installer petit à petit, il s’agit de l’intelligence artificielle. Celle-ci s’apprête à changer la société et les entreprises.

Mais qu’en est-il de la fonction RH ?

L’IA et le recrutement

Pour optimiser la recherche de candidat, l’IA a la possibilité de sélectionner les profils les plus adaptés, en fonction des critères de recherches renseignés par l’entreprise. D’autre part elle peut répondre aux questions des candidats via les chatbots. Les recruteurs pourront se concentrer sur les activités à plus forte valeur ajoutée comme l’étude approfondie des candidatures, les entretiens d’embauche… afin d’améliorer la qualité des recrutements.

Prochainement l’IA pourra prédire le comportement d’un candidat qui postule à une offre d’emploi pour vérifier s’il sera capable de travailler efficacement. Elle sera aussi en mesure de tracer un plan de carrière en fonction des centres d’intérêts, des passions et de l’ambition des candidats.

L’IA et les RH

Au fur et à mesure l’IA jouera le rôle d’assistant au service de la performance de la fonction RH, qui ne sera pas influencé par des émotions ou des idées reçues. Il déchargera le personnel RH des activités récurrentes pour qu’ils se recentrent sur les tâches à fortes valeur ajoutée. La Gestion des talents et leur valorisation, car rien de plus frustrant pour une entreprise que de voir l’un de ses hauts potentiels la quitter pour aller chez la concurrence !

D’une part elle sera en mesure de répondre aux questions des collaborateurs en matière juridique, salariale, politique et culture d’entreprise, via des chatbots. Et d’autre part pour préserver son image de marque, la société pourra utiliser l’IA pour surveiller ce qui se dit sur elle (web, réseaux sociaux, média…).

L’IA agira en tant que précurseur, en analysant l’activité des salariés pour prédire leurs décisions imminentes (démission, burn-out…). Elle proposera aussi un plan de formation aux employés en fonction des opportunités, de leurs attentes et de leur potentiel.

L’IA dépendra de son paramétrage initial, et se contentera d’exécuter les tâches qui lui seront assignées. Elle ne pourra pas remplacer le personnel RH car elle se basera sur des informations platoniques (données numériques). Ces informations devront être vérifiées, interprétées et analysées pour être utiles aux entreprises. Son rôle sera plus de préserver, développer et valoriser les talents en vue d’améliorer la performance des sociétés.