HR Path
Tour Montparnasse, étage 41
33 avenue du Maine
75015 PARIS
FRANCE

+33 (0) 153 622 214

Search here:

HR Path intègre le French Tech 120

Vous avez forcément suivi l’annonce des heureux élus qui ont intégré le Next40 en octobre dernier. Il ne s’agissait que d’un début, Cédric O, Secrétaire d’Etat au numérique, a également présenté le 20 janvier dernier les entreprises intégrant partie du French Tech 120 (FT120), second programme d’accompagnement de la French Tech pour les startups françaises considérées en hyper-croissance.

Qu’est-ce que le French Tech 120 ?

Lancé en septembre 2019 par le Président de la République et le Premier Ministre, le programme French Tech 120 illustre la volonté du gouvernement français de devenir le meilleur des soutiens possibles pour l’écosystème de la French Tech. Il succède implicitement au Pass FrenchTech qui ambitionnait lui aussi de faire gagner du temps et de la visibilité aux startups mais, souvent qualifié de complexe dans ses critères de sélection et d’insuffisant en termes de service, il n’a pas rencontré le succès tant espéré. Tant est si bien qu’il a été remplacé par le nouveau dispositif French Tech 120 qui, comme son aîné le Next40, doit incarner une marque, une excellence et une réussite pour valoriser les entreprises et le savoir-faire français.

Quelle est la différence entre le Next40 et French Tech 120 ?

Le Next40 est une sélection annuelle qui distingue 40 startups françaises présentant le potentiel de devenir des leaders technologiques de rang mondial. Ses membres intègrent automatiquement le programme French Tech 120, où ils sont rejoints par 83 autres entreprises en hyper-croissance et à fort potentiel. Les 123 startups bénéficient ainsi du même programme d’accompagnement par les services de l’Etat.

A qui s’adresse le programme ?

Les lauréats du Next40, comme HR Path, bénéficient automatiquement du programme French Tech 120. Les 83 autres entreprises ont été sélectionnées sur des critères d’éligibilité bien précis et des startups de toutes les régions ont ainsi pu intégrer le programme de soutien de l’Etat. Parmi les critère d’éligibilité se trouvent les levées de fonds, les chiffres de croissance, la présence du siège social en France bien entendu, avoir été créée il y a moins de 15 ans, et être innovante. L’entreprise du FT120 doit en outre être indépendante dans sa gestion (pas de rachat ou de cotation en bourse).

Qu’apporte le programme French Tech 120 ?

Les 123 entreprises sélectionnées (dont les 40 membres du Next 40bénéficient pendant un an d’avantages qu’il serait trop long de lister ici. En voici un résumé :

  • Trois vœux. Comme Aladin, les bénéficiaires du French Tech 120 peuvent émettre trois vœux pendant l’année, auprès de la Mission French Tech et de ses correspondants. Dans les limites de la légalité, évidemment. “On doit embaucher 30 personnes d’ici un mois, on en fait venir des États-Unis, de Singapour et de Rio, est-ce que vous pouvez nous aider pour les visas de leurs familles ?” Pas de problème ! Etc.
  • En plus de ces trois vœux, ils bénéficient d’un accès illimité à une liste de services proposés par plus de 45 ministères, agences gouvernementales et services publics, conçus pour répondre aux besoins spécifiques de startups en hyper-croissance. Cette liste, qui s’étoffe en permanence couvre quatre catégories : le développement à l’international, le financement, l’accès au marché et l’accompagnement dans toutes les relations avec l’administration.
  • Une visibilité renforcée, au travers d’opérations d’influence, de communication et de présence dans les délégations officielles à l’étranger.
  • Des opportunités de contrats avec l’Etat, grâce à un référencement accéléré auprès des acheteurs publics (Ugap, Direction des Achats de l’Etat, ministère des Armées, Centre national d’études spatiales, etc.) et des rendez-vous d’affaires avec eux.
  • Des facilités pour expérimenter, avec le soutien du gouvernement pour établir un cadre propice à la mise en place de tests. Les bénéficiaires du programme French Tech 120, et tout spécifiquement ceux qui opèrent dans des domaines qui évoluent à un rythme plus rapide que les régulations, peuvent solliciter des dérogations réglementaires, voire législatives, pour une période déterminée.
  • Un accompagnement par un “Startup Engagement Manager” au sein de la Mission French Tech, qui est chargé de les aider à tirer partie au maximum du programme (notamment en centralisant et accompagnant les échanges avec les administrations).

Combien de temps dure le programme d’accompagnement ?

La durée du programme est d’un an, renouvelable. Plus exactement, les membres du Next40 en bénéficient de septembre à septembre, tandis que les autres startups en bénéficient de janvier à janvier. Des processus de (re)sélection pour les deux groupes seront ouverts quelques mois avant leurs échéances respectives.